Saint-Chély-d’Aubrac est niché au cœur de la vallée creusée par la Boralde de Saint-Chély, à mi-chemin entre le plateau de l’Aubrac et la vallée du Lot. Passage incontournable de plusieurs chemins de grande randonnée, le tourisme est l’une des activités qui fait vivre ce petit village de l’Aveyron. Son patrimoine est fortement lié au pèlerinage, l’église et le pont des Pèlerins en sont les principaux témoins. N’hésitez plus et venez faire une visite de Saint-Chély-d’Aubrac, son ambiance saura vous charmer !

Un petit tour dans Saint-Chély-d’Aubrac

Saint-Chély-d’Aubrac est un village de l’Aveyron situé à environ 810 mètres d’altitude, niché au cœur d’une vallée encaissée creusée par la boralde. Les boraldes sont des ruisseaux qui prennent leur source sur le plateau de l’Aubrac et qui se jettent dans le Lot. Sa situation géographique, proche du département de la Lozère et du Cantal en fait un excellent point de chute pour une visite de l’Aubrac, que ce soit par la marche ou par la route.

Maison de Saint-Chély-d'Aubrac
André Méravilles

Les maisons, témoins de l’histoire ancienne du village

En vous baladant dans les rues du village, vous pourrez voir des maisons aux styles très différents. Sur l’Avenue d’Aubrac, rue principale de Saint-Chély-d’Aubrac, les maisons sont plutôt imposantes, bourgeoises. Elles attestent de l’extension du village au début du XXème siècle. Il s’est agrandi lorsque les familles expatriées à Paris pour trouver du travail sont revenues au pays.

En continuant au centre du village, vous pourrez voir des maisons plus anciennes, dont certaines sont à encorbellements et colombages datant du XVIIème siècle. La Tour, aujourd’hui transformée en chambre d’hôte, date de la fin du Moyen-Age. Cette diversité prouve l’existence ancienne de Saint-Chély-d’Aubrac.

Pont des pèlerins Saint-Chély-d'Aubrac
Tourisme en Aubrac

Le pont des Pèlerins, monument phare

La rue pentue qui descend vers le pont des Pèlerins était celle des tisserands. Ce corps de métier était très présent autrefois, au point d’avoir leur représentation, deux navettes, apposées sur le blason de la commune.

Le pont date du XIVème siècle et permet d’enjamber la boralde de Saint-Chély en bas du village. Sur le parapet, vous pourrez admirer la belle croix en pierre qui porte un bas-relief représentant un pèlerin, avec sa grande cape (pèlerine), son bourdon (bâton) et un chapelet. Encore aujourd’hui, ce pont est emprunté par les marcheurs du monde entier qui cheminent sur la voie du Puy-en-Velay vers Saint-Jacques-de-Compostelle. Le monument est d’ailleurs inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial par l’UNESCO dans le cadre du bien culturel Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle en France.

Eglise de Saint-Chély-d'Aubrac
André Méravilles

Une église singulière

La première église du village daterait du XIème siècle. En 1385, des bandes de mercenaires pillent le bourg et incendient l’église. Elle est aussitôt reconstruite grâce à l’impulsion de la Dômerie d’Aubrac. Le clocher actuel est une ancienne tour de guet qui explique son aspect plutôt austère.

L’intérieur est aussi plein de surprises. Les doubles tribunes en bois sont peu courantes dans la région. Elles se retrouvent plutôt vers le sud-ouest de la France, notamment au Pays-Basque. L’église étant trop petite pour accueillir tous les fidèles et son extension rendue impossible par sa situation dans le village, des tribunes ont été construites pour pallier ce manque de place. L’église abrite également un retable datant du XIVème siècle, l’un des premiers d’Europe.

Pour en apprendre plus sur Saint-Chély-d’Aubrac

Si vous voulez découvrir plus en détail le village, suivez notre guide locale, une habitante du village. Au travers d’un circuit, elle vous racontera l’histoire du bourg et les anecdotes qui l’ont marqué. En saison, retrouvez ces visites régulièrement au départ de l’office de tourisme.

Entre plateau et vallée

Saint-Chély-d’Aubrac est le lien entre le plateau de l’Aubrac, avec ses vastes étendues et la vallée du Lot et ses beaux villages. Prenez la route vers le plateau, vous pourrez contempler la vue imprenable sur les pâturages. Arrêtez-vous pour voir scintiller les reflets d’un lac naturel et l’exceptionnelle richesse botanique de la région. Pour en savoir plus sur les spécificités de l’Aubrac, faites une pause à la Maison de l’Aubrac et au Jardin Botanique, au village d’Aubrac. Non loin de là, vous pouvez vous aventurer jusqu’à Laguiole pour découvrir la fabrication du Laguiole AOP, ce fromage local si bon à déguster.

En descendant dans la vallée du Lot, vous pourrez flâner dans les rues médiévales de plusieurs villages classés parmi les Plus Beaux Villages de France : Sainte-Eulalie-d’Olt, Saint-Côme-d’Olt et son clocher tors et Estaing et son château. Le vendredi matin, arpentez les allées du marché d’Espalion, ville animée en bord de rivière.

Idéal pour les activités de pleine nature

Outre son patrimoine, Saint-Chély-d’Aubrac est un point de départ parfait pour pratiquer des activités en pleine nature. Lors de votre voyage, vous trouverez forcément des activités qui vous correspondent.

Passage incontournable des chemins de grande randonnée

  • Le plus connu de tous est le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Environ 20 000 pèlerins empruntent cette voie mythique, du Puy-en-Velay jusqu’à Conques et plus loin encore. Du plateau, les marcheurs descendent vers la vallée du Lot jusqu’à Saint-Côme-d’Olt en passant par le village. La section du sentier Nasbinals – Aubrac – Saint-Chély-d’Aubrac est inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial par l’UNESCO. C’est une des richesses incontestées de l’Occitanie.
  • Saint-Chély-d’Aubrac est aussi une étape du chemin de Saint-Guilhem-le-désert, qui part d’Aumont-Aubrac jusqu’au Gard. Cet itinéraire parcourt les hauts plateaux de l’Aubrac et s’aventure jusque dans les Cévennes.
  • Pour découvrir l’Aubrac au plus près de la nature, le meilleur moyen est d’emprunter le Tour des Monts d’Aubrac. Ce chemin permet de faire le tour du plateau en quelques jours de marche et d’en apprécier toute la singularité.

Le ski en hiver

En hiver, les chemins recouverts de neige ne sont plus praticables, mais la commune ne reste pas sans atout pour autant. À une dizaine de kilomètres, vous pourrez vous dépenser en dévalant les pentes de ski alpin, vous émerveiller de la nature recouverte d’un manteau blanc en arpentant les parcours balisés de randonnées en raquettes ou en ski de fond. L’hiver à Saint-Chély-d’Aubrac se passe aussi à la station de ski de Brameloup. Non loin également, vous pourrez retrouver les joies de la glisse à la station de ski de Laguiole.

Un paradis pour les pêcheurs

Saint-Chély-d’Aubrac est central pour pratiquer la pêche avec les lacs et rivières à proximité. Vous pouvez passer un moment en famille au lac des Picades à côté de Brameloup. Pour les plus aguerris, le lac de Castelnau-de-Mandailles est l’un des lacs les plus réputés du département pour la pêche des carpes.

Berceau de la race Aubrac

Outre le tourisme, l’agriculture et l’élevage sont les activités qui font vivre la région autour du village. L’élevage de vache, que ce soit pour le lait qui est revendu à la Coopérative Fromagère Jeune Montagne pour fabriquer le Laguiole AOP, ou alors pour la viande avec les vaches Aubrac, endémiques du plateau, est prédominant dans la région.

Au-dessus du village, la station de la Borie est le berceau de la race Aubrac. C’est l’organisme d’évaluation des mâles reproducteurs de la race, qui est chargée de la sélection, de la diffusion et de la promotion de la race Aubrac.

Station de la borie Race Aubrac

Des festivités traditionnelle autour de l’élevage

Transhumance Aubrac
Jean-Denis Auguy

L’élevage rythme la vie de la région que ce soit au niveau du travail ou des festivités. Les foires aux bestiaux étaient autrefois très nombreuses et animées. Aujourd’hui, cette tradition s’est un peu perdue, mais perdure avec le concours de la race Aubrac, qui a lieu chaque année fin octobre sur la place du foirail. Les plus beaux spécimens de la race y sont présentés.

Au printemps, c’est la fête de la Transhumance qui rythme la vie de la commune. C’est l’événement phare de l’année, le moment où les troupeaux montent sur le plateau en estive. Cette fête traditionnelle attire chaque année environ 10 000 personnes et fait vivre tout le territoire durant un week-end.

Besoin d’un coup de pouce ?

Si vous n’arrivez pas à faire votre choix sur les activités à faire, ou si vous voulez des informations plus poussées, notre Office de Tourisme à Saint-Chély-d’Aubrac est ouvert toute l’année. Nous pourrons par exemple vous conseiller un circuit de randonnée, vous donner la liste des hôtels et hébergements ou encore des lieux de visites incontournables. Toutes nos suggestions sont regroupées sous forme de carnet d’idée, qui vous aidera à préparer votre voyage et vous indiquera les lieux de visite et les activités incontournables du secteur.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu