Une histoire de rêveurs

Quand on pense à la gastronomie de l’Aubrac, nous viennent à l’esprit les images d’un bon aligot ou d’une pièce de viande savoureuse. Cependant, le terroir de l’Aubrac révèle aussi d’autres surprises, comme le whisky d’Aubrac, brassé et distillé sur la commune de Laguiole. Découvrez l’histoire de la distillerie Twelve !

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les terres d’Aubrac ont de grandes similitudes avec les terres écossaises : l’altitude, le climat, les tourbières et la présence de l’eau des boraldes traversant le plateau. C’est en tout cas le constat qu’ont fait deux amis rêveurs il y a quelques années, au cours d’une balade sur le plateau et qui a fait naître l’envie de produire un whisky. L’idée ayant mûri dans leur esprit, le pari est lancé en 2014. Rassemblant leurs amis autour du projet, ils sont alors 12 associés à contribuer à l’élaboration de ce qui deviendra un whisky d’exception, désormais reconnu internationalement. Et le destin faisant bien les choses, c’est au hasard d’une rencontre en Normandie que le groupe d’amis dénichera la perle qui viendra leur apporter son savoir-faire, leur maître de chai et distillateur, Florent Caston.

André Méravilles

Les boraldes

Sur le plateau les boraldes coulent jusqu’à la Vallée du Lot. Leur eau pure est utilisée pour la fabrication du whisky.

“Qualité” est le maître mot pour qualifier ce whisky. La maison a en effet à cœur de maîtriser chaque étape de son élaboration. Du choix de l’orge provenant du Sud Aveyron, à l’alambic de chez Stupfler, reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant, jusqu’à la provenance du bois des fûts dans lesquels le whisky puisera ses saveurs.

La fabrication du whisky

Alambic Stupfler
Distillerie Twelve

Pour élaborer un produit de qualité, encore faut-il choisir des ingrédients de qualité et maîtriser parfaitement le déroulement de chaque étape, toutes cruciales. Ce qui fait la singularité de ce whisky émane du plateau et ses eaux pures parcourant les prairies. L’orge maltée en provenance du sud de la région, est mélangée à l’eau et brassée au presbytère dans de grandes cuves afin de créer la bière, à la base du whisky. Fermentée durant une semaine, cette bière est ensuite distillée dans l’alambic Stupfler, pointe de la double distillation, qui sépare l’alcool de l’eau. Le produit qui en ressort est appelé “distillat”, alcool qui est ensuite conservé dans des fûts divers, pour en décliner les assemblages. Ces fûts sont ensuite conservés dans des caves de vieillissement durant au minimum 3 ans avant d’obtenir l’appellation de whisky.

Si vous faites étape à Laguiole, amateurs ou simples curieux, la distillerie propose de découvrir les étapes de fabrication du whisky lors d’une visite guidée de la brasserie et distillerie, suivie d’une dégustation des différents assemblages. L’occasion idéale pour comprendre l’élaboration de ce produit unique, la provenance de ses ingrédients, mais aussi la belle histoire de la création de Twelve.  Pour réserver, contactez la distillerie par mail ou par téléphone, ou présentez-vous directement à la boutique rue Bardière, où vous dénicherez peut-être une bouteille à ramener avec vous ou à offrir à un amateur. 

Une entreprise qui s’engage

Whiksy de twelve
Distillerie Twelve

Et pour couronner le tout, les Twelve sont soucieux de l’impact de leur activité sur l’environnement. Ainsi, les déchets d’orges sont distribués aux agriculteurs locaux pour leurs troupeaux, les premiers jets de distillats, inconsommables, sont utilisés dans la fabrication d’alcool désinfectants afin d’éviter au maximum tout gaspillage.

Comme vous le constatez, Twelve c’est un rêve de copains, devenu réalité grâce à la ténacité et la motivation de ces créateurs, à la qualité d’un savoir-faire maîtrisé, d’un développement permanent, d’une quête d’originalité  et peut-être aussi d’un petit coup de pouce du destin !

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu