Sarrans, le plus grand barrage d’Europe en son temps, a tout pour vous surprendre ! Lors de sa construction, une véritable aventure humaine et industrielle est née. Aujourd’hui, il continue, année après année, d’éveiller notre curiosité dans les gorges de la Truyère qu’il a lui même refaçonné. Patrimoine industriel incontournable du territoire, il contribue à la vie locale, mais aussi à la mémoire collective. Il nous rappelle un temps pas si lointain où la petite rivière de la Truyère est sortie de son lit pour devenir le lac de Sarrans et la rivière que nous connaissons actuellement.

Une épopée industrielle et humaine

Exposition sur les barrages à Brommat
André Méravilles

Le barrage de Sarrans a été mis en service en 1934, après quatre longues années de construction. C’était, à cette époque et avec le chantier du barrage de Brommat, le plus gros complexe hydroélectrique d’Europe. Au vu du projet titanesque, des milliers d’ouvriers de plusieurs corps de métier sont venus de toute l’Europe et du Maghreb pour y travailler. Une construction hors norme et dangereuse, qui a accidentellement ôté la vie de plusieurs travailleurs avant de finalement voir le jour et devenir l’un des plus importants barrages de France.

À sa mise en service, la centrale hydroélectrique de Sarrans permettait de ravitailler en électricité 15 % de la population française. Aujourd’hui, elle produit chaque année l’équivalent de la consommation résidentielle annuelle de 112 000 habitants.

Pour les férus d’histoire et de vie locale, rendez-vous à Brommat pour tout connaître de l’épopée humaine et industrielle que fût la construction des grands barrages de la Truyère, Brommat et Sarrans de 1910 à 1934. Le plus : une exposition à ciel ouvert dans le jardin du château, accessible toute l’année et gratuite; dans un environnement propice aux jeux et à la découverte : théâtre de verdure, aire de pique-nique, jeux d’eaux, pour passer un agréable moment !

L’usine hydroélectrique de Sarrans est constituée d’un barrage et d’une centrale hydroélectrique, tous deux situés dans les Gorges de la Truyère, au cœur de la roche granitique de la vallée. Particularité, le barrage de Sarrans est implanté sur deux communes aveyronnaises : Brommat, dans le Carladez et Sainte-Geneviève-sur-Argence. Le barrage, de type poids, prend appui sur un pic rocheux appelé « La Roche Perdrière » pour s’élever à 105 mètres de haut et 225 mètres de long. Huitième barrage le plus haut de France, il possède des dimensions vertigineuses qui ont de quoi nous faire tourner la tête.

Turbines du barrage de Sarrans

Mais ce n’est pas tout, Sarrans étonne tant par sa taille architecturale que par sa réserve d’eau. Cinquième plus grand lac artificiel de France, il s’étend, avec ses 35 kilomètres de long, sur les départements de l’Aveyron et du Cantal. Sa capacité avoisine les 300 millions de m3, noyant, lors de sa mise en eau, près de 1 000 hectares de terre.

André Méravilles

Un colosse dans un écrin de verdure

Le barrage de Sarrans, par ses dimensions hors normes, a de quoi donner le vertige.

Le temps file à toute vitesse et pourtant l’importance de l’aménagement de Sarrans reste, des décennies plus tard, encore exceptionnelle. Aujourd’hui exploité par EDF, il fait partie des 15 barrages qui composent la chaîne hydroélectrique Lot-Truyère, pour fournir nationalement 10 % de l’énergie hydraulique, avec 2014 MW de puissance (183 MW uniquement pour l’usine de Sarrans et ses quatre groupes de production).

Le renouveau du barrage

L’entretien minutieux de cet ouvrage hors norme reste la clé de voûte de ce colosse et lui permet de continuer à exister sans être soumis aux ravages du temps. C’est pour subir un examen complet de l’édifice (y compris la vérification des parties habituellement immergées) qu’EDF a réalisé la vidange totale de la retenue d’eau, d’avril à octobre 2014. Un chantier de vérification et de travaux aux délais réduits, qui a permis à l’ouvrage de se régénérer, mais qui a aussi remis à jour d’impressionnants vestiges, longtemps disparus dans les profondeurs du lac.

Durant ces quelques mois, la Truyère a retrouvé son lit d’origine, serpentant en fond de vallée, le long de versants au paysage lunaire, composés de troncs d’arbres morts sur pieds et de reliquats de l’activité humaine : anciennes fermettes, murets en pierres sèches et premier pont de Tréboul, immergés lors de la mise en eau de la retenue. Ces quelques mois ont permis de redécouvrir la vallée que seuls les anciens ont connu et où le temps s’est figé en 1934. Ce fût l’occasion de faire revivre la vallée, qui a connu une effervescence sans précédent : visites guidées, contes, animations et activités sportives, il y en avait pour tous les goûts. En 2014, c’est toute l’histoire de la vallée et du barrage qui a refait surface, une incroyable histoire industrielle et humaine.

Un paysage d’exception façonné par l’Homme

La construction du barrage de Sarrans et la mise en eau de centaines d’hectares de terre de la vallée a transformé durablement le paysage des Gorges de la Truyère. Entre terre, air et eau, Sarrans et sa retenue sont devenus le poumon vert et bleu du nord Aveyron. Avec de telles modifications paysagères, de nouveaux réservoirs de biodiversité ont vu le jour. Le site de Sarrans s’intègre aujourd’hui dans un environnement préservé et diversifié. La rivière de la Truyère est classée Zone Natura 2000 et abrite de nombreuses espèces protégées : rapaces, loutres, chauve-souris.

La vaste retenue d’eau du barrage de Sarrans, plus grande réserve d’eau de la vallée, s’inscrit dans une véritable dynamique paysagère et elle est, aujourd’hui, une ressource naturelle importante dans un environnement préservé. Tous les acteurs du site de Sarrans travaillent en étroite collaboration pour concilier pleinement l’hydroélectricité et les activités environnantes, tout en fournissant une énergie renouvelable.

De par son paysage remarquable, Sarrans devient un incroyable spot d’art, d’histoire et de nature au fil des saisons.

Pierre Soissons

Un tableau naturel

Avec ses couleurs changeantes, ses tons et ses ambiances, Sarrans est une inspiration permanente pour les artistes professionnels ou en herbe.

Belvédère du barrage de Sarrans
Pierre Soissons

Le belvédère du barrage de Sarrans

Pour une vue d’ensemble du barrage de Sarrans et de sa retenue, prenez de la hauteur : rendez-vous au belvédère. Site incontournable offrant un panorama exceptionnel sur l’ouvrage, vous y trouverez également un espace d’information à ciel ouvert pour tout connaître sur son fonctionnement, son histoire mais aussi son environnement et les écosystèmes qu’il abrite. 

Un lieu dynamique et rayonnant

Le site de Sarrans un incroyable terrain de jeu grandeur nature. Toute la nature à proximité est propice à tout type d’activités sportives et ludiques.

  • Dans les airs : pour une vue imprenable et hors du commun, sensations fortes garanties en tyrolienne, ULM et montgolfière
  • Dans l’eau : profitez de la baignade surveillée en famille à la presqu’île de Laussac, de la pêche entre amis, des sports nautiques avec le bateau, paddle, pédalo et canoë.
  • Sur la terre : plusieurs sentiers pédestres sont accessibles autour du barrage et de sa retenue, sans oublier les circuits VTT et cyclo-touristiques.
  • Quant à ceux qui préfèrent le calme et la détente, pas de panique des points de vue et des aires de pique-niques vous attendent sur différents sites autour de Sarrans.


Vous l’aurez compris, autour de Sarrans, chaque endroit est propice à la découverte de l’histoire et du paysage, aux activités plus ou moins sportives et aussi à la détente, mais c’est surtout une histoire déjà écrite qui reste à compléter

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu