Située à 400 mètres sous terre, la centrale hydroélectrique de Montézic est la deuxième plus puissante de France, avec ses 920 Mégawatts. Elle a la spécificité d’être une station de transfert d’énergie par pompage, à la pointe de la technologie, qui produit en moins de 2 minutes, la première des énergies renouvelables, l’hydroélectricité. Mise en service en 1982, le site de Montézic est le dernier-né de la chaîne hydroélectrique Lot-Truyère.

La centrale hydroélectrique de Montézic

Tunnel centrale de Montézic
EDF

La construction du complexe hydroélectrique

Le chantier de construction de l’aménagement hydroélectrique de Montézic a débuté en 1976, après quatre années d’études et de prospection. Le percement de la galerie d’accès à la centrale, d’une longueur de 850 mètres fut le premier chantier. Il y a eu ensuite la construction de trois digues (Monnès, l’Étang et Liaussac) pour constituer le bassin supérieur (lac de Montézic), le plan d’eau fixe de Saint-Gervais, l’évacuateur de crues, les deux prises d’eau supérieures, les deux galeries haute pression, une galerie basse pression, une prise d’eau dans le bassin inférieur (lac de Couesques) et la construction de l’usine elle-même. Celle-ci a été creusée dans le granit, elle fait 142 mètres de long, 35 mètres de haut et 25 mètres de large. Les travaux furent terminés en décembre 1982 avec la mise en service du groupe 4. Un chantier gigantesque, auquel 750 personnes ont participé, parmi lesquelles de nombreux habitants de la région.

Dernière-née des 15 centrales construites sur la chaîne hydroélectrique Lot-Truyère, Montézic est le maillon le plus puissant avec ses 920 MW. Cette centrale, complètement intégrée au paysage, puisqu’elle est implantée directement dans le granit, à 400 mètres sous terre, est la plus importante centrale de l’Aveyron, premier département de France producteur d’énergies renouvelables.

Les caractéristiques techniques du barrage de Montézic

Retenue supérieure de Montézic :

  • Surface : 245 ha
  • Capacité : 30 millions de m3
  • Rivière : la Plane

Retenue inférieure de Couesque :

  • Capacité : 56 millions de m3
  • Rivière : la Truyère

Digue de Monnès :

  • Hauteur : 57 mètres
  • Longueur : 820 mètres

Digue de l’Étang :

  • Hauteur : 30 mètres
  • Longueur : 680 mètres

Digue de Liaussac :

  • Hauteur : 20 mètres
  • Longueur : 600 mètres

Centrale de Montézic :

  • Date de mise en service : 1982
  • Téléconduite depuis Toulouse
  • Hauteur de chute : 420 mètres
  • Groupes de production : 4
  • Puissance totale : 950 MW
  • Production : elle correspond à la consommation résidentielle annuelle de plus de deux fois le département de l’Aveyron (620 000 habitants)

La production

La centrale hydroélectrique de Montézic est une unité de production très particulière. Il s’agit d’une Station de Transfert d’Énergie par Pompage (STEP) dont le principal atout est d’adapter en temps réel la production à la consommation, en permettant le stockage de l’électricité sous la forme d’eau. En effet, par définition, l’électricité ne se stocke pas, elle doit être produite en fonction des besoins.
Le principe de la STEP est le suivant : lorsque le réseau a besoin d’électricité, la STEP utilise l’eau qui se trouve dans le bassin supérieur pour produire de l’électricité (mode turbine). C’est la force de l’eau qui fait tourner la turbine.

Aux heures de faible consommation, lorsque l’électricité est disponible sur le réseau, l’eau est pompée (mode pompe) de la retenue inférieure (lac de Couesque) vers la retenue supérieure (lac de Montézic). C’est alors le réseau qui alimente l’alternateur, comme un moteur électrique. Il fait tourner la turbine en sens inverse pour remonter l’eau vers la retenue supérieure. Le stock d’énergie potentielle est ainsi reconstitué pour un nouveau cycle de production et ce, indépendamment de l’eau venant du ciel et/ou des autres cours d’eau naturels.

Intérieur centrale de Montézic

Les atouts d’une Station de Transfert d’Energie par Pompage

  • elle permet de stocker l’eau et donc de produire de l’énergie au moment désiré ;
  • elle démarre en deux minutes ;
  • l’électricité produite est à très haute valeur ajoutée ;
  • elle utilise de l’énergie renouvelable.

Le tourisme

Lors de la construction de l’aménagement hydroélectrique de Montézic, EDF a été pionnière en réalisant un lac de 16 hectares sur la commune de Saint-Symphorien-de-Thénières : le lac de Saint-Gervais, avec un niveau d’eau constant afin d’accompagner le développement du tourisme local. Les lacs de Montézic et de Saint-Gervais sont des atouts importants de l’offre touristique de la vallée de la Truyère et permettent de pratiquer de nombreuses activités de pleine nature.

Pêcheur au lac de Saint Gervais
Tourisme en Aubrac

La pêche

La pêche peut être pratiquée sur le lac de Saint-Gervais (16 ha) et sur le lac de Montézic (250 ha) toute l’année (2ème catégorie piscicole), avec une carte de pêche (en vente au Bureau d’information de la Viadène).

Le lac de Saint-Gervais a une profondeur maximum de 10 mètres. La navigation y est autorisée à la rame uniquement. Les principaux poissons sont : sandre, perche, brochet, carpe, tanche, chevesne, gardon, rotengle, ablette. Plusieurs lâchers de truites sont réalisés par l’AAPPMA de la Viadène.
Le lac est très facilement accessible sur toute sa superficie, un chemin piétonnier fait le tour du lac et il y a plusieurs points d’accès voiture.

Le lac de Montézic a quant à lui a une profondeur maximum de 50 mètres. Seule la pêche du bord est autorisée pour des raisons de sécurité. Son fonctionnement est basé sur le transfert d’eau entre les retenues de Couesque et de Montézic (forts marnages journaliers +/- 8 m)
Les principaux poissons sont : sandre, brochet, perche, sandre, silure, gardon, rotengle, brème, carpe. Environ 11 kilomètres de berge permettent d’accéder au lac.

La randonnée

Toute l’année, on peut se promener tout autour du lac de Saint-Gervais : le sentier fait 2,5 kilomètres, il est aménagé de façon à ce que tout public puisse en faire le tour, y compris les personnes à mobilité réduite. Tout le long du parcours, des bancs sont disposés pour vous permettre de vous reposer, ou simplement admirer le paysage ; ainsi que deux tables d’information concernant l’habitat du plan d’eau (poissons et oiseaux) et des panneaux sur la flore. Trois espaces avec tables de pique-nique et un espace avec des barbecues sont présents.

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu