Le plateau de l’Aubrac, à cheval sur les régions Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes, et sur trois départements l’Aveyron, le Cantal et la Lozère, est une région aux traditions et à la culture bien marquées. Ses paysages emblématiques en font un lieu d’exception, qui va vous dépayser et vous faire vivre des expériences uniques. Pour préserver cette région et tout en continuant à la faire vivre, l’Aubrac est devenu en 2018 le 53ème Parc Naturel Régional de France. Mais alors, qu’est-ce qu’un PNR ?

Un Parc naturel régional est un outil de développement

Institués par un décret du 1er mars 1967 et en constante évolution depuis, les PNR ont pour vocation la mise en valeur des richesses naturelles, patrimoniales, culturelles, paysagères, agricoles et artisanales d’un territoire. L’article R.331 du Code de l’environnement précise les domaines d’intervention des Parcs naturels régionaux :

  • Le développement économique et social durable.
  • L’aménagement du territoire alliant qualité de vie et respect de l’environnement.
  • La protection et la gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager.
  • L’accueil, l’information et l’éducation au patrimoine et à l’environnement.
  • L’innovation, l’expérimentation et la coopération.

Le Parc Naturel Régional de l’Aubrac, un projet de territoire avant tout !

La Charte 2018-2023, élaborée pour le Parc Naturel Régional est un projet fondé sur les principes du développement durable et élaboré en concertation avec tous les acteurs locaux. Elle fixe, pour 15 ans, les objectifs de développement, de mise en valeur et de préservation du territoire ainsi que les mesures concrètes à mettre en œuvre.

Pourquoi un PNR sur l’Aubrac ?

Vaches Aubrac pâturages
Michel Raynal

Située au sud du Massif Central, l’Aubrac est une région rurale de moyenne montagne, préservée, où les 4 saisons sont encore bien marquées. Le plateau de l’Aubrac est à cheval sur trois départements, l’Aveyron, le Cantal et la Lozère. Si ce découpage administratif peut compliquer les choses, la création du Parc Naturel Régional de l’Aubrac  permet de parler d’une même entité : l’Aubrac !

Le plateau de l’Aubrac est constitué de nombreuses richesses qu’il convient de protéger :

  • une agriculture bien vivante, avec l’élevage de l’emblématique vache Aubrac,
  • de nombreux savoir-faire, tels que l’artisanat autour du couteau de Laguiole,
  • un patrimoine gastronomique et culturel bien ancré,
  • des milieux naturels uniques avec des paysages, une faune et une flore remarquables.

C’est pour sauvegarder et valoriser toutes ces richesses que les collectivités et les communes engagées aux côtés de l’État et des socioprofessionnels qui composent l’Aubrac, ont décidé de créer un Parc Naturel Régional.

La tradition sans modernité est stérile ; la modernité sans tradition est aveugle

L’Aubrac, ses grandes étendues, ses paysages aux courbes douces infinies, ses vaches et ses burons. L’Aubrac, c’est aussi des forêts de hêtres, des cours d’eau, des lacs et des cascades, des zones plus pentues et des gorges profondes. Découvrez les paysages qui compose le massif de l’Aubrac :

Où se situe le pNR de l’Aubrac ?

Le Parc Naturel Régional se situe au sud du Massif central. Il est bordé au sud par la vallée du Lot et au nord par les gorges de la Truyère. Si vous choisissez Laguiole comme point central du plateau, nous nous trouvons à 2h de Clermont-Ferrand, 1h de Saint-Flour et de Rodez, 2h30 de Toulouse et de Montpellier, 4h de Lyon. N’est-ce pas une situation idéale pour des retrouvailles en famille ou entre amis lorsque l’on est disséminé aux quatre coins de la France ?

Ce contenu vous a été utile ?

Partager ce contenu