Symbole de la race aubrac, le taureau trône, majestueux, sur la place du Foirail, au cœur de Laguiole. Créée par Georges Guyot, la sculpture est devenue l’emblème de la ville depuis 1947.

Pourquoi une statue de taureau à Laguiole ?

C’est le Docteur Paul Cayla qui eut l’idée de faire réaliser un taureau qui serait placé sur le foirail de Laguiole. En plus du caractère artistique de la sculpture, la statue devait représenter un hommage à la race aubrac, symbole du territoire et pilier de son économie locale.

André Méravilles
Taureau de Laguiole

Un artiste spécialiste de la nature

Après l’approbation du projet par le ministère des Arts et des Lettres, des fonds furent débloqués pour permettre la création d’une statue en bronze destinée à la ville de Laguiole. La réalisation fut confiée au sculpteur animalier Georges Lucien Guyot, l’un des plus grands spécialistes de son époque.

C’est une bête de l’éleveur Joseph Plagnard, du hameau d’Auriac, qui servit de modèle au sculpteur. Le sculpteur commença par façonner l’animal avec de la glaise, pour en faire une maquette reproduisant toutes les caractéristiques d’un taureau aubrac. L’artiste passa quelques jours sur place, pour la réalisation de son œuvre. La maquette fut ensuite transportée à Paris pour la réalisation de l’œuvre définitive.

L’atelier de Guyot était situé en plein cœur de Montmartre, dans le Bateau-Lavoir. Il s’agissait d’une maison d’artistes très réputée qui fut le lieu de résidence de nombreux artistes mondialement connus, qu’ils soient sculpteurs, peintres, gens de lettres ou de théâtre. Cette cité des arts à notamment accueillie Picasso, Matisse ou encore Guillaume Apollinaire.
C’est donc à Paris que prit forme l’imposante statue, qui mesure trois mètres de long sur un mètre quatre-vingt de haut. La sculpture fut d’abord réalisée en terre à dimensions réelles, avant d’être moulée dans du plâtre. Elle fut ensuite remise à la maison Susse, une fonderie d’art, qui est encore aujourd’hui la plus vieille fonderie d’art de France. La statue fut coulée en bronze pour prendre sa forme définitive.

Un accueil mitigé de la part des Laguiolais

Le bronze quitta Paris le 6 août 1947 et arriva à Laguiole le lendemain dans la soirée. L’œuvre fut installée au centre de la place du foirail, sur un socle d’orgue de basalte, d’après une idée de l’architecte Raymond Borel. Son inauguration officielle eut lieu le 10 août 1947.

Aujourd’hui, la statue du taureau est devenue l’emblème du village de Laguiole, “symbole de la dynamique qui se tient sur l’Aubrac” – André Valadier. Elle n’appartient pas à la commune, mais fait l’objet d’un dépôt de la part du Musée des Beaux Arts de Paris.

B. Colomb – Lozère Sauvage pour PACT Aubrac
Statue du taureau de Laguiole

La légende du taureau

Tout habitant du plateau et même au-delà connaît la légende. La coutume veut que toucher les attributs du taureau porterait bonheur. Pour les femmes, cela apporterait fertilité et chance de se marier. À vous de voir si vous voulez tenter l’expérience.

Un village aux multiples activités

Une fois que vous aurez fait la photo souvenir indispensable au pied du monument laguiolais, vous pouvez profiter de votre visite dans le village pour en apprendre plus sur les activités qui le font vivre, que ce soit la fabrication des couteaux Laguiole, objets d’arts mondialement connus, ou la fabrication du fromage Laguiole AOP à la Coopérative fromagère Jeune Montagne. Si vous avez une petite soif, n’hésitez pas à pousser la porte de notre distillerie de whisky Twelve.

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu